D_barquement_de_Normandie

Algerie_Operation_Torch_8novembre1942_1

Souvenirs d'un Algérois,l'année de ses 14 ans

8 novembre 1942, ce que j'ai vu de mon balcon de la rue Sadi-Carnot, à 1500 mètres environ de la page d'Histoire qui allait se produire.
Cette nuit là mon Père vint me réveiller''Entends ce bruit bizarre qui vient de la mer, je me levais et nous allâmes sur le balcon, effectivement un bourdonnement imperceptible venant de l'horizon se faisait entendre.
Ce bruit inquiétant et sourd se rapprochait, nous avons devinés plus tard que c'était celui de centaines de moteurs, le jour commençait à se lever, et alors spectacle inouï nous avons vus sur la mer bleue ce que nous pensions être des ballons dirigeables, il y en avait des centaines (C'EST QUOI). Ces ballons avançaient en grossissant, et soudain, sous chacun d'eux naviguait un bateau, il y en avait une multitude. Chaque ballon était relié par un câble à un bateau, nous avons appris par la suite qu'ils étaient destinés à éviter que des avions ennemis les survolent et coulent ces bateaux.
Nous allumons notre poste de TSF à lampes PATHE-MARCONI LA VOIX DE SON MAITRE que je possède toujours en état de marche (je ne veux pas faire de publicité) Radio Alger nous apprend qu'un débarquement Américain était en cours.

Je revois un sous-marin français sortir de l'arrière-port et plonger,presqu'aussitôt un avion anglais (cocarde de la R.A.F) le survoler et lâcher 3 bombes (gravées encore dans ma mémoire). Anxieux nous attendions l'explosion qui ne se produisit pas, la cible avait été ratée, puis un torpilleur Américain fonça sur le barrage de chalands acheminé en hâte afin d'empêcher l'entrée de l'arrière port et le détruisit , alors il se mit à tirer sur l'ambassade Allemande située dans la villa Susini, (drapeau à croix gammée au vent) sur la colline (ou nous faisions auparavant voler nos cerfs volants)surplombant le Hamma à environ 1000 mètres à vol d'oiseau de mon balcon.
L'artillerie défendant l'ambassade riposta et toucha le bateau, je le revois endommagé, les obus sifflaient au dessus de nos têtes, nous avions l'insouciance de nos 14 ans et assistions inconscients à la page d'histoire qui se déroulait.
Des soldats Américains arrivaient sur le trottoir longeant les ateliers des chemins de fer, puis des soldats Français sont venus à leur rencontre, l'Armée d'Afrique allait renaître, celle qui prit une très grosse part dans la libération de la France,

    Merci à  André Vincent,pour ce très joli texte.Voir message intégral sur:

Livre d'Or-Es'mma du6/11/08

Témoignage de Jean Brua(fils d'Edmond Brua

http://esmma.free.fr/mde4/torch8nov42.htm

Voir aussi : Operation_Torch_MC29

En ce qui me concerne,j'allais avoir un an! Peu de temps aprés le débarquement,mes parents m'ont baptisé et ont pu faire une fête grâce à l'apport de victuailles d'amis américains. J'ai toujours une médaille représentant  trois anges offerte par un pilote américain.

                          Med