anis_cristal_liminana

L'Anisette


Ce sont les émigrants maltais, venus coloniser l'Algérie, qui les
premiers, vers 1835, distillent cette liqueur à base de fenouil sauvage.
Son utilité:
Combattre le paludisme qui infecte les marécages et décime les
populations.
On la boit pure, par petite gorgées, "à la maltaise", dira-t-on plus tard.
Sa fonction thérapeutique ne s'arrêterait pas là ...
Diluée, l'anisette soulagerait les gastrites et les nausées ...
En compresse elle réduirait les entorses et apaiserait les morsures de
serpent ...
En bain de bouche, elle calmait les infections dentaires.
Elle est la panacée de l'armée d'Afrique qui en use et en abuse quand
il s'agit de maintenir de vaillants soldats épuisés par les fièvres.
Il faudra attendre 1872 pour que
les frères Gras, originaires
d'Espagne, lancent à Alger sa
formule apéritive, composée cette
fois à parti d'anis étoilé.
Dans les années qui suivent, sa
bouteille carrée reconnaissable à
son étiquette blanc et bleu s'orne
de toutes les distinctions que la
marque reçoit : Médaille d'or à
Paris, Alger et Marseille, Médaille
d'honneur à Anvers,
Grand Prix à Rouen, Grand Prix
hors concours à Philippeville et
Sidi Bel Abbès ...
En 1884, Pascal et Manuel Limiñana,
deux frères venus d'Alicante tenter leur
chance en Algérie, se lancent à leur tour
dans la fabrication d'anisette et créent au
Hamma le Cristal Anis, dont le
publicitaire fait côtoyer les emblèmes des
trois communautés algériennes : arabes,
espagnole et française.
Leur production est au départ artisanale.
Dans un local situé au milieu d'un terrain
vague, les Limiñana distillent eux-mêmes
la fleur d'anis dans un alambic
rudimentaire,
remplissent à tour de rôle les bouteilles,
recouvrent le bouchon d'un papier
d'argent, puis livrent en araba (charrette) à
domicile, et le succès ne tarde pas.
Le Cristal Anis s'impose en Algérie et
plus tard s'exportera jusqu'en Nouvelle-
Calédonie.
A Oran, la famille Timsitt, qui a obtenu
l'autorisation nécessaire des autorités
rabbiniques, propose, de son côté, une
nouvelle anisette commercialisée sous la
marque Phénix.
Elle sera, dans les années cinquante, la
préférée des Oranais et de la communauté
séfarade.
Devenue à l'heure de la "kémia", la boisson
incontournable des français d'Algérie, l'anisette
avait connu au cours de son histoire divers aléas :
Interdite en 1915, dans la foulée de l'absinthe,
rétablie en 1922 avec diverses règles d'usage,
comme de ne pas dépasser un degré alcoolique de
45° et une teneur en essence d'anis de deux
grammes par litre. Elle avait été de nouveau
interdite sous le gouvernement du Maréchal Pétain
...
Pour être de nouveau autorisée après la guerre ...
C'est à dire que les autorités jugèrent plus simple
de la libéraliser que de traquer tous les
contrefacteurs
L'entreprise des frères LIMIÑANA
La totalité des employés de l'Anis
Cristal est originaire d'Espagne.
Dans le quartier Hamma où est le
siège de l'exploitation.
Au départ artisanale ...
La société s'est peu à peu équipée
et ses camions sillonnent non
seulement la ville d'Alger ...
Mais partent aussi livrer dans le
sud algérien.
le nouvel entrepôt de la
société se situe rue des Allumettes ,à Alger
L'Anis Cristal patronne
la Famille Hernandez
et
le Théâtre aux Armées ..

 

EN SAVOIR PLUS : http://destins.notrejournal.info/L-ANISETTE-CRISTAL-LIMINANA?fbclid=IwAR3H7wMgtS1uEXS1s38QQFnJY20S_NbQ9jiiLO11UegnXLtUzN6WaMF5Jhw

Voir le site ''Cristal'' https://cristal-liminana.com/fr/pastis-anises/11-cristal-anis-45-vol-3082260000010.html

Voir aussi :https://www.tourisme-marseille.com/fiche/cristal-liminana-anisette-cristal-pastis-de-marseille-distillerie-de-la-mediterranee

 

cristal-liminana-

                                                   Cristal Liminana - Alger