Notre dame d'Afrique a retrouvé sa splendeur

Notre_dame_d_Afrique_2010

Notre-Dame d’Afrique, à Alger, a bien sûr ouvert ses portes à tous ses fidèles, ce lundi 13 décembre 2010 .Depuis 150 ans elle réunit chrétiens et musulmans,  mais cette fois,  c'est pour une occasion spéciale. Après trois ans de travaux de restauration, personnalités politiques françaises et algériennes se sont retrouvées pour saluer «un chantier technique et humain exceptionnel».

Coût total de la restauration : 5,1 million d’euros. Plusieurs partenaires se sont associés : la Région PACA, le département des Bouches-du-Rhône et la Ville de Marseille (1,08 million d’euros), l’Union européenne (1 million), l’Etat algérien (560 000), l’Etat français (560 000), des mécènes comme Sonatrach et Sonelgaz, Total, Cevital… (1,3 million). L’Association diocésaine d’Algérie, présidée par Ghaleb Bader, archevêque d’Alger, a réuni le reste de la somme (600 000) grâce à des dons.

Voir:

Notre_dame_d'afrique_réstaurée