Pieds_noirs__indigènes_d_Algérie_

                                     Juillet 1962,

                 larmes pied noires le mois où nous avons changé d'identité

La majorité des « Français d'Algérie indigènes » (indigène = né dans le pays qu'il habite dixit ''le petit Larousse'') rejoint la métropole où un accueil  mitigé pour ne pas dire hostile leur est réservé.

Du coup,on les appelle'' rapatriés d'Algérie'' et surtout ''pieds noirs'' avec dédain,hostilité voire haine...

Donc,ils ne sont plus « des indigènes » puisqu'ils ne sont pas nés sur le sol métropolitain ! Les « indigènes » sont les autochtones,les « Français de souche »(mais de souches multiples vu les invasions et guerres successives depuis des siècles ,les immigrations et les unions mixtes qui ont eu lieu...)

Leur nouvelle identité sera donc « Pied noir » !

Ils travailleront avec  acharnement pour "s'intégrer" et refaire fièrement leur vie sans renier leurs racines et leurs enfants nés sur le sol Français redeviendront « indigènes » enfin ...mais en gardant la mémoire de ces racines.

30 ans aprés cet été tragique,Hubert Zakine nous écrivait les paroles de ce très émouvant poème...

«Pied noir  n'oublies jamais d'où tu viens »

Les photos étant de 1950,on ne voit pas encore la magnifique horloge florale

(çi dessous) inaugurée le 23 mars 1955

Monument aux morts-av