images                       De Koufra à Berchtesgaden

                               En passant par Strasbourg

 

Alsace libérée

 

Le 2 mars 1941, le colonel Leclerc (38 ans) enlève aux Italiens l'oasis de Koufra, au sud de la Libye. Avec ses hommes, qui ont rejoint comme lui le général de Gaulle après l'invasion de la France par la Wehrmacht, il fait le serment de ne plus déposer les armes avant que le drapeau français ne flotte sur Strasbourg. ( Serment_de_Koufra_1)

 La 1re armée française est le nom donné aux unités militaires placées sous les ordres du général de Lattre de Tassigny et destinées à la libération du territoire français.
Elle est d'abord connue sous le nom de 2e armée (26 décembre 1943) puis d'armée B à partir du 23 janvier 1944.
C'est la composante principale de l'Armée française de la Libération.

 À l'automne 1944, elle compte environ 250 000 combattants (composée pour moitié d'éléments indigènes, maghrébins, africains et pour moitié d'européens d'Afrique du Nord),auxquels viendront s'ajouter progressivement 114 000 FFI.

Les pertes de la 1re armée depuis le débarquement de Provence en août 1944 jusqu'à mai 1945 sont estimées par le maréchal de Lattre de Tassigny à 13 874 tués et 42 256 blessés soit un taux de de tués de 5,33 % par rapport aux effectifs moyens (260 000) de la 1re armée. Les unités les plus éprouvées étant les régiments de tirailleurs11. À titre de comparaison, le taux de tués, sur la durée de la guerre, pour les armées britanniques s'élève à 5,2 % et celui des armées américaines à 2,5 % 12.

Les pertes sont estimées à 55 000 tués et blessés par le Maréchal Juin13. Ceux que l'on appellera, plus tard, les Pieds-Noirs eurent 8 000 tués.

http://fr.wikipedia.org/wiki/1re_arm%C3%A9e_%28France_1944-1945%29

http://www.witzgilles.com/strasbourg_23_novembre_1944.htm#lib%C3%A9ration%20strasbourg

Voir aussi :http://algerazur.canalblog.com/archives/2011/05/04/20891013.html

         Hommage_au_Marechal_leclerc_1

 

Chant de la 2e DB (2 premiers couplets)

Aprés le Tchad, l'angleterre et la France
Le grand chemin qui mene vers Paris
Le coeur joyeux tout gonflé d'espérance
Ils ont suivi la gloire qui les conduits.
Sur une France, une croix de Lorraine,
Ecusson d'or, qu'on porte fièrement,
C'est le joyaux que veulent nos marraines,
C'est le flambeaux de tous nos régiments.

REFRAIN
Division de fer
Toujours en avant
Les gars de Leclerc
Passent en chantant.
Jamais ils ne s'attardent
La victoire n'attend pas,
Et chacun les regarde
Saluant chapeau bas.
Division de fer
Toujours souriant
Les gars de Leclerc
Passent en chantant.
D.B. vive la deuxième DB!

Ils ont vecu des heures merveilleuses
Depuis Koufra, Ghadamès et Cherbourg.
Pour eux Paris fut l'entrée glorieuse
Mais ils voulaient la Lorraine et Strasbourg,
Et tout là-haut dans le beau ciel d'Alsace
Faire flotter notre drapeaux vainqueur
C'est le serment magnifique et tenace
Qu'ils avaient fait dans les heures de douleur.