ALGER la Blanche

 

Chanson composée en 1930 par Félicien Grimm,né le 29 mai 1908 à Alger,décédé à Six Fours(Var) le 10 janvier 1983,au cours d'une opération bénigne qui tourna mal.
Trés jeune,il composa des poèmes,qu'il porta sur un livret qu'il légua à son ami d'enfance Maurice Le Troquer(d'Alger lui aussi)
Félicien Grimm appartenait à l'association des Eclaireurs de France et c'est à l'occasion du centenaire qu'il composa sa chanson qui tomba rapidement dans le domaine public.à sa mort,Mme Le Troquer est réstée dépositaire du livret original.


Couplet :

Dans un décor splendide
En gradins étagés,
Sous un beau ciel limpide,
C'est là qu'est notre Alger.
Nulle ville au monde
N'a de si beaux attraits,
Couchée au bord de l'onde
Sous un soleil doré.
Et ceux qui l'ont vue en sont revenus
En murmurant tout éperdus :


Refrain :

Tu n'as pas vu Alger la Blanche,
La capitale de chez nous. Alger.
Quand, le soir, elle se penche,
Mirant son flanc sur les flots doux,
Sur les flots doux
Là-haut, dans les pins, sous les branches,
Regarde-la d'un œil jaloux,
D'un œil jaloux
Car jamais nulle cité
Ne fut si bien partagée
Que la capitale de chez nous : Alger.

Chantée ici par Jean-Paul Gavino lors de l'anniversaire des 30 ans de l'exode▼


Alger la Blanche von PHIBERSTE