Lamoricière

Le paquebot Lamoricièrenavire de la CGT de 4712 tonneaux, construit en 1921, affecté aux lignes d'Afrique du Nord et maintenu en service après juin 1940.) quitte Alger le 6 janvier 1942 avec 272 passagers et 122 hommes d'équipage. Le 7, il se porte au secours du Jumièges, en perdition au large de Minorque et ce sauvetage va vite tourner à la catastrophe. Sur place, pas de trace du bateau mais une mer démontée et une pression de plus en plus difficile à maintenir dans les chaudières. Encore quelques heures et ce sera le scénario bien connu de tous les marins, l'envahissement des soutes et l'arrêt des machines, l'abandon du navire à la dérive et au gîte, l'arrivée enfin des premiers secours et les tentatives désespérées d'évacuation. Le lendemain à midi c'en est fini: Lamoricière a coulé et seuls 89 passagers (certaines sources disent 93)pourront être rapatriés sur Marseille. A l'origine de cette tragédie qui fit environ trois cents victimes, plus encore que l'état de la mer, c'est précisément le combustible employé, un ersatz de charbon en quantité à peine suffisante et de surcroît humide.  En 2008 l’épave est retrouvée par une équipe de plongeurs italiens et espagnols par 156 m. de profondeur à 10 km. au large du Cap Favaritx au nord-est de Minorque.(source Francis Balestrieri, voir aussi French Lines)

Des enfants des centres Guynemer étaient à bord( Centres Guynemer créés à partir de 1941, par la Vicomtesse Villers de la Noue, soeur de Georges Guynemer, aviateur Français pendant la 1ère guerre mondiale. )

Ces Centres étaient destinés à recevoir des enfants pour les protéger des bombardements, enfant de toutes religions bien sur, qui étaient envoyés en Afrique du Nord dans des "familles d'accueil", les plus jeunes avaient environ 5 à 6 ans.

Voir ces témoignages :

Enfants_guynemer_Lamoricière

Témoignage_d'un_rescapé__Naufrage_Lamoricière

Visite du bateau : http://www.frenchlines.com/lamoriciere/photographies_lamoriciere.php