Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Algerazur
Visiteurs
Depuis la création 924 236
Archives
5 mars 2009

La famille Molbert...d'Alger en Limousin

              Mon école à Alger :Molbert

118__cole_Molbert__entr_e

                                                             Photo yves Jalabert

Voir plan du quartier(source ES'MMA):

école_Molbert_Alger_Plan_quartier

L'école MOLBERT,aujourd'hui, Collège Cap. Noureddine MENNANI. qui se trouve  rue Horace VERNET,est dans le souvenir de tous les anciens du quartier meissonier. Mais qui est ce Molbert qui avait donné son nom à notre école? à la suite de cette question posée par un compatriote sur ES'MMA,ce site ami,j'ai voulu en savoir plus et encouragé par mon ami Georges Levy,j'ai pu retrouver Michel Molbert,le fils de l'ingénieur en chef de la ville d'Alger dont tout le monde se souvient. Et là,surprise de taille,j'apprends que c'est le nom de son grand père qui fut donné à notre école:Edmond Molbert.

Autre surprise,Michel Molbert me dit,au téléphone, qu'il a des attaches en Limousin et qu'il compte y venir début Mars!Rendez vous est donc pris pour une rencontre...Enfin,le dimanche 1er mars,Michel Molbert me téléphone et nous décidons de nous voir lundi 2 mars après midi chez sa fille à une quarantaine de km de Limoges. Je prends la décision d'emmener des photos d'école  et pour Michel,un souvenir d'Alger bien spécial:une boîte d'allumettes Caussemille avec la fameuse photo du cheval de course(qui avait été réalisée par notre prof de dessin du lycée Gautier,Jacques Burel)voir un article de Georges Lévy sur Jacques Burel:

Cimaises-1 - des souvenirs dans un mouchoir

Bo_tes_d_allumettes_alg_rie_2_cr

Arrivé à destination ,je suis accueilli par Michel Molbert très chaleureusement. L'émotion est bien là et nous ne perdons pas une minute. En présence de sa fille Juliette née en Métropole,il me remet quelques documents extraits d'un livre sur sa famille écrit conjointement avec son père Pierre(l'ingénieur en chef de la ville d'Alger et nous entamons une conversation d'échange de souvenirs. J'apprends que ses arrières grands parents   sont à l'origine de la poterie de Kouba,d'où provenaient les lions en terre cuite du Parc de Galland.

Extrait écrit par Pierre Molbert:

Avant que ce lieu s'appelle le Parc de Galland,c'était une propriété,où l'on avait bâti la première école normale d'instituteurs,pour fournir  des enseignants à l'Algérie Française. Cette école devait instruire de nombreux jeunes gens de la métropole.

Elle fut démolie plus tard,car elle était victime des mouvements de terrain qui durent encore,et reconstruite prés de la bouzareah,où elle était jusqu'à l'indépendance.

L'école normale avait une classe où les futurs instituteurs s'exerçaient à l'enseignement. Les enfants du quartier allaient donc à l'école annexe.

Les élèves de l'école annexe passaient de plein pied à l'école normale;c'est ainsi qu'Edmond Molbert,fils de Pierre Richard ,devint instituteur,comme son cousin Charles,fils de François.

Edmond,à la sortie de l'école normale d'instituteurs,fut nommé Maître primaire au lycée d'Alger(devenu depuis lycée Bugeaud) où il y avait ,à cette époque,plusieurs classes primaires. Il y travaille énormément à parfaire son éducation-philosophie et mathématiques- et il avait certainement l'intention de faire des études supérieures. Mais son mauvais état de santé l'empêche de le faire. Il avait contracté une pleurésie qui, mal soignée, le suivra toute sa vie et qui est la cause de ce qu'il mourut à soixante deux ans.

Après le lycée,il passa dans l'enseignement primaire,à l'école du champ de manœuvre,dont était directeur Monsieur Chazot. L'école Chazot,au champ de manœuvre,faisait partie d'un groupe scolaire qui comportait une école de garçons,une école de filles,une école maternelle. En 1890,mon père a épousé une jeune institutrice du groupe scolaire,Virginie Aloîse.

De l'école Chazot où je suis né en 1891,Edmond passe comme directeur d'école à l'Arba où nous sommes restés quelques années et où mon frère Fernand est né en 1895.puis,il voulut se rapprocher d'Alger,à cause de nos études,fut nommé successivement,comme directeur d'(école,à Hussein Dey puis à Alger,rue Edmond Adam (sous le lycée Gautier),rue Caussemille ,rue edgard Quinet(devenue plus tard ''école Molbert'' )-1-, et rue Dupuch.

Il était titulaire du brevet d'arabe et du brevet de kabyle.

-1-Cette école a du être débaptisée par la suite  au profit de celle que nous connaissons ,probablement en 1950 comme le laissent supposer ces deux photos(année 1948/49= ecole Horace vernet!)Cliquez pour agrandir.

ecole_horace_vernet1948_49ecole_molbert_1950_51

Horace vernet 1948/49                                        Molbert 1950/51                                                                            

                                                         Edmond_Molbert_vers_1890

              Edmond Molbert vers 1890

Réflexions de Michel Molbert:

(extrait du livre de famille)

N'est il pas curieux de voir,un siècle après la fin de la dynastie de Molbert Maîtres d'école en Franche-Comté,renaître dans la famille,cette vocation? Bien sûr,le souvenir des Gervais,Antoine,Gérard ou Richard ,instruisant les petits Franc- comtois,au milieu des problèmes religieux du dix huitième siècle,était bien oublié. Mais quelle coïncidence,de retrouver là,en Algérie,et sur une génération née autour de 1860,une accumulation d'instituteurs dans la même famille:Mon grand père Edmond,son cousin Charles,mais aussi,mes deux grands-mères,Virginie,femme d'Edmond,et Maria,mère de ma mère;et ma grand-tante,Marie Thérèse,son mari Pierre Lacoste,et mon grand père maternel,secrétaire d'Académie. Et encore,chez nos cousins protestants,Paul,professeur à Dijon,et son neveu Georges,instituteurs en retraite à Sainte marie. Et puis enfin ma mère,Robert Gornès et ma sœur Suzanne qui seront Professeurs.

Famille_d_Edmond_Molbert___droite_

Edmond Molbert (à droite) son épouse et ses deux fils en 1902

Ma propre réflexion à la lecture de ces différents documents:

Le grand père Edmond a été parmi les premiers élèves de la première école normale d'Alger.il a passé sa vie dans l'enseignement avec une passion sans pareille n'hésitant jamais à prendre sur son temps et faire des heures supplémentaires lorsqu'un élève avait besoin d'aide. Il était titulaire du brevet d'arabe et du brevet de kabyle. Ce sont des hommes comme lui qui ont construit l'Algérie que nous avons connue et notre école a donc eu l'insigne honneur de porter son nom

Remerciements:

Je remercie Michel Molbert ,sa fille et son fils pour leur accueil et l'aide apportée pour la réalisation de ce document. Je tiens à rendre hommage à Pierre Molbert,leur père et grand père dont tout algérois se souvient,car par sa fonction d'ingénieur en chef de la ville d'Alger,il a supervisé la plupart des grands travaux  qui ont transformé la ville (dont ''le trou des facs''-tunnel des facultés-1948/1950).

retrouver ce média sur www.ina.fr

 

Je tiens à citer ces quelques mots qu'il a écrit sur la première page de son livre:

                                  1844-1962

Entre ces deux dates,s'inscrit l'aventure Africaine de la famille Molbert.1844,c'est du moins la date inscrite sur le buste de Jean Baptiste Molbert,buste en terre cuite,par Fourquet,grand prix de Rome,et qui trônait sur le terre plein de la poterie de Kouba,au milieu de milliers de pots,lampes arabes,tuyaux de terre stockés pour la vente.

Devant ce buste,les ouvriers indigènes faisaient leur prière,comme devant le tombeau d'un marabout. Faute de mieux ,on admet dans la famille que 1844 est la date d'arrivée en Algérie..

1962-les 9 et 10 juin,ce qui restait des Molbert,en Afrique,s'embarque sur les bateaux de la Transat,les uns pour Marseille,les autres pour Port Vendres,avec deux valises pour tout bagage

         C'était la fin de l'aventure Africaine qui dura 118 ans!

               Sauf que les morts sont restés en Algérie!

Pierre_Molbert_et_sa_femme__Chrea_1952_

                       Pierre Molbert et son épouse-1952

Pierre Molbert,qui avait servi dans l'aviation comme officier(Capitaine)pendant la guerre 1914/18,fut de 1942,année du débarquement des forces alliées en Algérie,jusqu'en 1945,Directeur de la défense passive à Alger.

Voir témoignage de Jean Hebert,fils d'Emile Hebert,Son chauffeur:

Defense_passive_Molbert

Pierre Molbert fut aussi le Président du comité d'administration de la station de ski de Chrea bien connue des Algérois..

 

 Chrea-Algeria

 Voir → Chrea_station_estivale_Azititou

Source :https://azititou.wordpress.com/2012/11/12/chrea-station-estivale-grandmere-raconte-nous-chrea/

Publicité
Commentaires
P
En lisant tous ces commentaires,que de souvenirs,bien lointains .Je me souviens,de quelques instits de Molbert,Mrs Caussel,Denéve,,Soléra,prof de math,Mlle Goujon,prof de musique,à qui nous avons fait quelques miséres,avec la chanson"Petites campanules,qui tintaient au cou des mules"et dont nous détournions allégrement le sens.Merci pour tous ces témoignages.
Répondre
Z
bonjour, <br /> <br /> <br /> <br /> J' aimerais bien savoir si la Rue jean Baptiste Molbert,kouba juste devant la poterie de kouba est bien nommé par apport a l’ancêtre de cette famille. je pense qui oui <br /> <br /> <br /> <br /> en tous cas moi je me souviens les années 90 ou J' habitait cette rue me demander toujours qui est ce MOLBERT et juste a titre d'information cest parmis les rare ruelles qui a garder son nom de l'époque française même après l'indépendance de l'Algérie; a mon école et partout ou je donner mon adresse tous monde se disait votre rue est toujours francaise ? et oui <br /> <br /> <br /> <br /> merci pour m'avoir informer sur se nom que je cherchais depuis mon enfance<br /> <br /> <br /> <br /> Amrouche Nazim <br /> <br /> habitait a 3 rue jean Baptiste Molbert kouba Alger
Répondre
D
bonsoir a tous je chercche des camarades de classe primaire des annees 70 ecole lacorderie ruisseau si possible photos
Répondre
D
recherche des annciens de l"ecole chazot,rue beranger alger des annees 1956 a 1961. difpoesie@yahoo.fr a bientot
Répondre
T
bonjour,je suis trés ému, sur le récit de la famille molbert,le nom de l école ou j ai apris a lire et a écrire,de 1964 a 1975,et je me souviens ,de madame vidale,melle fedonni,et de mr sabrini,et son fils frank,de melle smati,mr nait djoudi,boughrara,et mr cheriet,c'etais mes professeur apres indépendance,mais c etais aussi pour moi du moins,, une belle époque,et restera gravé dans ma mémoire ,notre histoire et finalement la meme ,chacun plaidera pour sa belle époque ,merci encore pour ce partage tres enrichissant t. aber
Répondre
F
bonjour ,<br /> <br /> <br /> <br /> je demande a touts personne m'aidé a trouver le conatcte de Mr BERNARD et sa femme Mme BERNARD aussi été profe a l'ecole de fille a birtouta été mon professeur primaire a l'ecole de garçon a birtouta ,alger dans les années 1965-1967<br /> <br /> <br /> <br /> Merci bcp d'avance
Répondre
S
je n'ai pas fréquenté cette école puisque dans les annees 60 , c'était une école garçons: mes deux frères y étaient scolarisé juqu'en 1972. Moi meme j'etais à l'école Dujonchay sous la houlette d'une directrice française . Que de souvenirs !!!!
Répondre
J
Très belle description cette famille MOLBERT qui nous laisse rêvé d une période que nous n avons pas connue pour ma génération, par contre je connais très bien cette établissement qui est en face de mon ancienne école primaire MENANIE.<br /> <br /> <br /> <br /> Merci d avoir publié cet article que d autres qui ont des informations sur les écoles en Algérie fassent de même(Photos, articles,Carnets scolaires, Non de professeurs, Nom de personalité...); il faut faire revivre des souvenirs oubliés et les partagés avec les générations actuelles. L histoire est un héritage Universel quand elle est bien racontée.
Répondre
A
je suis née a la rue nocart j'ai frequenté l'ecole barnave en 1958 c'etait une belle epoque j'aimerais bien avoir des contact des personne qui ont habité a labas merci
Répondre
M
tout simplement merci mon pere mes freres et moi on a étudier dans cette école
Répondre
Algerazur
Publicité
Algerazur
  • ce blog est dédié à ma marraine Renée,décédée à l'age de 23 ans ,qui repose au cimetière d'hussein dey sur cette terre d'algérie ou je suis né.ce sera un lieu d'échange et de souvenir
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Derniers commentaires
Newsletter
Publicité