Au printemps 1942, les forces de l'Axe – Allemagne, Italie, Japon –
sont vainqueurs sur tous les fronts : en Russie, en Afrique, dans le
Pacifique. L'Allemagne occupe une grande partie des territoires
européens. Victorieuse à l'Est, elle l'est également en Afrique où les
troupes germano-italiennes du général Rommel reconquièrent la
Cyrénaïque et s'apprêtent à entrer en Égypte.
Depuis l'entrée en guerre des États-Unis, un long débat stratégique
oppose Britanniques et Américains sur la lutte à mener contre
l'Allemagne. Tout en pratiquant une action de harcèlement par le
blocus naval, les raids sur les côtes françaises et les bombardements
sur les arrières de l'ennemi, Churchill souhaite poursuivre sa politique
d'encerclement de l'adversaire en occupant le littoral sud méditerranéen,
opération qui peut s'accomplir dès le printemps 1942. Pour frapper
l'Allemagne au coeur tout en donnant satisfaction à Staline qui
demande instamment l'ouverture d'un second front à l'ouest, Roosevelt
préfère mener une attaque frontale et accomplir un débarquement
directement en Europe. L'état des forces alliées ne permet pas,
cependant, d'envisager une telle intervention avant 1943. Après
plusieurs mois de tractations, les Américains se rallient à la proposition
britannique en juillet 1942. Fin septembre, le plan d'intervention est
arrêté ; il prévoit des débarquements au Maroc, à Oran et à Alger.

Plus de détails ici→Opération_Torch_Mémoire_et_Citoyenneté_

                Et ici http://p5.storage.canalblog.com/51/29/281248/78080772.pdf

           Revoir aussi : http://algerazur.canalblog.com/archives/2012/11/08/25522335.html